Retour

Le manque de ressources et d’expertise au sein des entreprises pour exploiter pleinement la technologie géospatiale

28 mars 2022

Le manque de ressources et d’expertise au sein des entreprises pour exploiter pleinement la technologie géospatiale

L’exploitation des technologies géospatiales ou de géolocalisation est désormais bien établie et répandue au sein des entreprises à travers le monde. Depuis les 50 dernières années, l’industrie du géospatial ne cesse de se consolider et de se diversifier pour mettre au monde de nouvelles solutions hyperspécialisées qui bénéficient à plusieurs compagnies en recherche d’innovation.

Si l’utilité et la valeur ajoutée de la technologie géospatiale sont souvent bien perçues par les organisations et leurs décideurs, il reste que ceux-ci n’ont simplement pas les ressources ou les connaissances nécessaires pour savoir par où commencer dans leur recherche d’un fournisseur et comment donner un sens à la vaste liste de produits et de logiciels disponibles sur le marché.

En effet, il est de plus en plus difficile pour les organisations de suivre les nouvelles tendances technologiques, par exemple en matière d’infonuagique, d’intelligence artificielle ou de données massives, d’une part parce que leurs équipes en informatique ou en innovation sont submergées par leurs opérations et le travail quotidien, d’autre part parce que très peu d’entre elles ont l’expertise ou la littératie géospatiale nécessaire pour trouver sa voie dans ce marché en mouvement. Bref, pour faire face à la complexification de la technologie et pour mieux gérer les nuances et les considérations de chaque solution, une spécialisation des ressources est indispensable.

La rareté de main-d’œuvre spécialisée : un défi pour les organisations

Contrairement à ce que certains pourraient croire, les principales raisons de l’échec des projets géospatiaux ne sont pas liées à la technologie en soi, mais bien à l’absence de main-d’œuvre spécialisée et à la non-disponibilité des compétences clés au sein des entreprises. Selon un rapport de BCG, seulement 15 % des entreprises interrogées se sont qualifiées de leaders en matière d’intelligence géospatiale. Il n’est donc pas rare que des problèmes communs, qui auraient pu être mieux anticipés et traités par une équipe d’experts, surgissent à différentes étapes du processus d’un projet.

La pénurie de talents, qui touche particulièrement le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) telles que le géospatial, n’aide pas ce phénomène et a un impact direct sur la croissance des entreprises dépendantes d’innovation. En outre, la diversification des domaines connexes au géospatial, comme les postes de programmeurs, d’architectes de données, d’analystes d’affaires ou de scientifiques de données, fait en sorte qu’il est de plus en plus complexe pour une organisation d’être entièrement autonome en matière de technologies.

Selon une enquête réalisée par Quanthub, il y aurait eu une pénurie de 250 000 scientifiques de données en 2020. En avril 2022, il y avait 2 700 postes vacants de scientifiques de données sur LinkedIn au Royaune-Uni. De plus, à l’heure actuelle, 55 % des entrepreneurs canadiens ont de la difficulté à embaucher tout le personnel dont ils ont besoin, ce qui peut aussi être constaté aux États-Unis. En raison de la population relativement peu nombreuse du Canada et des besoins grandissants en travailleurs dans les TIC, les diplômés d’études collégiales et universitaires devront combler, d’ici 2028, près de 65 000 emplois en développement de logiciels uniquement.

Difficulté à embaucher

Le pouvoir grandissant des groupes d’approvisionnement

Pour faire face à cette tendance, un nombre grandissant d’organisations se dotent de politiques de gouvernance pour l’acquisition et la gestion des contrats de technologies de l’information. Or, le problème avec ceux-ci repose sur le fait qu’ils doivent encadrer une multitude d’acquisitions et de contrats variés ayant chacun leurs particularités. On peut penser aux contrats logiciels, aux contrats d’équipement, aux services de construction, à la gestion des baux et bien plus. Même en spécialisant ses pratiques et en formant ses employés, les entreprises sont à même de constater que les considérations et les critères de sélection d’une solution géospatiale s’avèreront très différents d’une solution CRM par exemple.

Ainsi, la majorité des entreprises vont se contenter de procéder à des appels d’offres pour trouver une solution géospatiale en établissant des critères de sélection génériques qui ne correspondent pas toujours à leurs besoins. Pour les aider à définir et écrire les bases de ces appels d’offres, il n’est pas rare que les organisations aient recours à des firmes externes avec lesquelles elles ont l’habitude de travailler, sans prendre en considération que ces dernières n’ont souvent pas les connaissances de l’industrie requises pour les soutenir.

À première vue, il peut être tentant de rechercher le fournisseur le moins cher pour chaque besoin spécifique et d’avoir recours à un processus d’appel d’offres pour se rassurer de ses choix. Toutefois, cette stratégie finira, à long terme, par être coûteuse en argent et en temps, car elle entraînera une prise de décision longue et possiblement inadéquate. Cela s’avère particulièrement risqué dans un monde qui bouge encore plus vite qu’auparavant et dans lequel il est indispensable d’être à jour des dernières technologies pour rester compétitif.

En outres, en plus de manquer d’exhaustivité, cette approche encouragera l’achat de logiciels, de données et de services professionnels provenant d’une multitude de fournisseurs. Les équipes techniques des entreprises devront alors évaluer, planifier, mettre en œuvre, intégrer et maintenir toutes les solutions acquises, ce qui n’est pas une mince tâche. Le fait de faire affaire avec des fournisseurs multiples causera, à son tour, une déconnexion entre les consultants de l’organisation, réduisant ainsi l’adoption de la technologie par les utilisateurs. Par ailleurs, selon une enquête de Lowenstein, les coûts liés à la sélection des fournisseurs et la qualité, l’intégrité et la fiabilité de leurs données correspondent à la principale préoccupation des utilisateurs de données, 61 % d’entre eux déclarent même qu’il s’agit d’une préoccupation majeure pour eux.

La valeur tant recherchée par les entreprises ne sera ainsi pas générée à l’aide de cette stratégie, qui finira par aller à l’encontre de l’intention initiale : chercher une solution permettant aux équipes d’économiser du temps, de rester compétitives et d’accroître leur retour sur investissement. Mais que se passerait-il s’il existait une nouvelle voie? Une façon qui réduirait les risques et les coûts, tout en créant une valeur assurée pour l’entreprise?

Lorsqu’expertise et solution tout-en-un se rencontrent

En achetant une solution, les organisations doivent non seulement être certaines qu’elle leur offre un avantage concurrentiel inégalé sur le marché, mais aussi qu’elles sont capables de l’utiliser adéquatement. Et qui est le mieux placé qu’un revendeur neutre et indépendant pour les conseiller et les accompagner vers le chemin du succès? Au fil des années, Korem a enrichi son offre de solutions en géolocalisation pour aborder des problèmes de nature diversifiée et offrir de la commodité à ses clients par l’entremise de ses connaissances avancées de la technologie, la différenciant ainsi de ses partenaires et de la compétition.

Il a été prouvé que l’optimisation des investissements logiciels et la mise en œuvre de processus solides de gestion d’actifs logiciels ont un impact positif sur la santé financière des organisations. Selon une enquête mondiale de BSA, une entreprise dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à 83 millions de dollars pourrait accroître ses bénéfices de 11 % en améliorant la conformité de ses logiciels. Cela lui permettrait également d’augmenter sa productivité de 35 %, de réduire ses coûts de logiciels de 20 % et de diminuer de 54 % les risques en lien avec la sécurité.

Améliorer la conformité des logiciels

De plus, puisque notre recherche de la solution parfaite se fait de manière impartiale, agnostique et rigoureuse à travers notre vaste réseau de partenaires, cela permet de favoriser la concurrence pour que le pouvoir d’achat appartienne exclusivement aux clients. Quand la concurrence et les choix sont limités sur le marché, les entreprises peuvent se permettre d’imposer leurs conditions et de tarifier leurs produits et leurs services comme elles le désirent, ce qui n’est évidemment pas à l’avantage des consommateurs. Heureusement, Korem s’engage à négocier les meilleurs prix et conditions avec ses fournisseurs pour garantir une paix d’esprit à ses clients.

Notre One-Stop Shop, qui permet à nos clients d’avoir à leur disposition une gamme étendue d’offres complètes de solutions technologiques et de services, le tout sous un même toit, est bâti sur mesure pour accélérer l’adoption de la technologie géospatiale, tout en réduisant le risque à toutes les étapes du processus d’intégration. Que ce soit pour de l’intégration de données, du géocodage, de la gestion d’adresses, de l’analytique, de la visualisation ou pour une solution d’entreprise complète, nous nous engageons à donner le meilleur de nous-mêmes pour fournir une expérience client irréprochable. Korem a à cœur de bâtir une relation d’affaires avec ses clients basée sur l’honnêteté, la confiance et la loyauté. Contactez-nous dès maintenant pour que l’on vous aide à développer un modèle d’affaires en cohérence avec les technologies les plus à jour!

Parlez à un expert »

Restez connecté!

Inscrivez-vous à notre infolettre :

CLAVARDEZ