Retour

Comment les entreprises de services publics d’énergie utilisent les données géospatiales et la technologie de localisation pour la conformité réglementaire

Jean-Sébastien Turcotte 

Vice-Président

26 mars 2021

Comment les entreprises de services publics d’énergie utilisent les données géospatiales et la technologie de localisation pour la conformité réglementaire

La transmission de l’énergie est une préoccupation de sécurité nationale et la capacité de faire fonctionner les entreprises de manière efficace exige que les entreprises de services publics aient accès à des données précises en temps réel. La pandémie a, en outre, changé la demande, soit auparavant d’alimenter des immeubles de bureaux où se trouvaient des employés à alimenter des maisons qui servent maintenant aussi de bureaux. La récente perturbation énergétique causée par des conditions hivernales extrêmes au Texas est l’exemple parfait de la nécessité de protéger le réseau énergétique du pays. À ce titre, les entreprises de services publics ont une énorme responsabilité par rapport à la sécurité de la population, car les pipelines et les droits de passage des lignes électriques sont à proximité de plus en plus de personnes. C’est là que la technologie géospatiale joue un rôle crucial pour les services publics : les données actuelles et précises permettent d’atténuer les risques associés aux situations potentiellement dangereuses afin de se conformer aux directives réglementaires actuelles. De plus, la technologie géospatiale fournit une base pour la construction de nouvelles infrastructures de lignes de transport de services publics, ou pour la remise en état d’infrastructures existantes.

Automatiser l’identification des zones à haut risque

Pour les services publics d’énergie, et plus particulièrement pour les exploitants de gaz naturel, la sécurité est primordiale pour atténuer les catastrophes qui entraîneraient des dommages matériels, des catastrophes environnementales ou la perte de vies. Par conséquent, la gestion de l’intégrité nécessite d’effectuer des inspections de routine des infrastructures se trouvant au-dessus et au-dessous du niveau du sol, ainsi que de celles se trouvant à proximité de bâtiments et de personnes. Cependant, avant d’effectuer tout travail de terrain, cartographier ces zones avant de faire l’inspection sur place aidera à établir les priorités et à maximiser l’efficacité du déploiement des inspecteurs sur le terrain. Dans le passé, les services publics effectuaient habituellement ces tâches, mais le processus était généralement manuel.

Aujourd’hui, la combinaison de l’analyse géospatiale à des données tierces plus précises peut aider à automatiser cette analyse, en s’assurant qu’un service public est constamment à jour en ce qui a trait à la gestion de l’intégrité et à la conformité réglementaire.

Quel est votre chiffre?

Nous avons récemment réalisé une analyse pour une grande compagnie de service public et nous avons trouvé que 4 à 6% de leur rapport étaient incorrect. Contactez-nous dès aujourd’hui pour comprendre comment vous pouvez améliorer vos évaluations de conformité règlementaire.

Contactez-nous

Comment automatiser l’identification de la zone à haut risque pour être conforme à la réglementation?

1. Choisir les bonnes données géospatiales qui révèlent les risques inhérents

Le département des Transports des États-Unis décrit une zone sujette à de graves conséquences (ZGC) comme « un emplacement qui est particulièrement défini dans les règlements de sécurité des pipelines comme un endroit où la rupture de pipelines pourrait avoir des conséquences plus importantes sur la santé et la sécurité ou l’environnement. Pour les pipelines de pétrole, les ZGC comprennent les zones de population élevée, les autres zones de population, les voies navigables commerciales et les zones inhabituellement sensibles aux dommages environnementaux. Les règlements exigent qu’un exploitant de pipeline prenne des mesures précises pour assurer l’intégrité d’un pipeline pour lequel une rupture pourrait affecter une ZGC et, par conséquent, la protection de la ZGC. »

Un service public de gaz doit évaluer en permanence les ZGC qui se trouvent à proximité de son infrastructure. Le nombre d’emplacements de ZGC et un certain composant détermineront la classification des risques de cette infrastructure. Pour évaluer un emplacement, le type d’occupants (comme les patients d’un hôpital), la distance de l’emplacement par rapport à l’infrastructure, la densité des emplacements et le caractère critique de l’emplacement, comme les casernes de pompiers, sont tous des éléments qui doivent être pris en compte.

Il ne suffit pas d’examiner uniquement la zone de couverture d’un service public ou de ses clients existants pour effectuer cette analyse. Cela peut cependant apporter de l’information pertinente dans le processus global. C’est là qu’il est essentiel de tirer parti des données géospatiales. Par exemple, les bases de données d’adresses très précises, des empreintes de bâtiments et de leurs caractéristiques, des limites des parcelles et des données des points d’intérêt qui fournissent des informations sur les entreprises situées à une adresse spécifique constituent des couches clés. D’autres ensembles de données comme l’emplacement des limites des hôpitaux, des écoles et des parcs peuvent également jouer un rôle indispensable.

Une dernière couche d’information est relativement nouvelle : les données mobiles. Ces données anonymisées du mouvement de la population près des districts commerciaux centraux, des centres commerciaux et des usines peuvent représenter un ensemble exceptionnel de données pour évaluer les risques et comprendre où se trouvent de nouvelles zones de regroupement. Ces données fournissent des informations sur le nombre de personnes qui se déplacent à proximité de ces zones ainsi que sur le moment et l’endroit où les personnes se regroupent.

Données géospatiales pour la détermination des ZGC

  • Base de données d’adresses exacte
  • Empreintes et attributs du bâtiment
  • Limites des parcelles
  • Points d’intérêt
  • Limites des hôpitaux, écoles, parcs
  • Données mobiles
Obtenez une
soumission

En compilant ces couches d’information critiques, on obtient un système d’enregistrement très complet, mais cette tâche peut être intimidante pour l’exploitant d’un service public. Ici, l’expertise en technologie géospatiale appuie l’identification des bons ensembles de données, mais aussi la façon de maximiser leurs avantages de la bonne manière.

2. Intégrer les données dans les systèmes d’entreprise

L’intégration des données doit maintenir l’exactitude géospatiale et l’alignement de toutes les couches de données identifiées ci-dessus. Cette tâche n’a rien de simple. Ici, le logiciel de systèmes d’information géographique (SIG) permet d’exécuter ces processus. De nombreuses entreprises de services publics maintiennent déjà un SIG pour gérer leurs actifs, mais différents départements au sein d’une même entreprise peuvent utiliser des systèmes différents. La cartographie de l’infrastructure, la gestion des pannes ainsi que la planification et l’acheminement des itinéraires aux équipes sur le terrain sont des applications courantes. Ces environnements SIG mixtes disposant de systèmes d’enregistrement distincts présentent un défi énorme pour la production de rapports précis aux organismes de réglementation. Quoi qu’il en soit, le SIG est une solution puissante pour la gestion, l’analyse et la visualisation des risques associés aux ZGC.

3. Utiliser l’analyse de l’emplacement pour déterminer les zones présentant le risque le plus élevé

L’analyse de localisation peut être menée une fois que ces données externes sont intégrées aux données commerciales comme les lignes de transmission et les clients existants.

La création d’une zone d’impact ou de « tampon » autour des pipelines permet aux utilisateurs de créer des requêtes automatisées des données pour identifier les distances et la densité. Cela permet aux utilisateurs de déterminer, par exemple, le nombre de bâtiments par pipeline dans une zone tampon ou les types de bâtiments se trouvant dans un droit de passage. Quantifier l’occupation des structures est incontournable. Par exemple, un hôpital peut être considéré comme présentant un risque plus élevé qu’une église. L’hôpital est occupé tous les jours et la mobilité de ses occupants est plus faible que celle d’une église, où l’occupation est complète, mais seulement les dimanches, et dont la mobilité est plus élevée.

En outre, l’identification des zones résidentielles, et plus précisément des maisons avec des informations sur la propriété, se trouvant à proximité des pipelines de gaz constitue une autre analyse pour les rapports de conformité réglementaire. Cela permet aussi de se positionner dans la communauté à titre d’entreprise socialement responsable.

Comment mettre en œuvre cette solution?

L’élaboration d’une base de données complète d’information géospatiale et la capacité d’effectuer des analyses de localisation sont nécessaires au maintien de rapports exacts aux fins de conformité réglementaire. Les entreprises tombent cependant parfois dans les deux pièges suivants :

  • Le manque de compréhension de la technologie, des données requises et des capacités qu’un SIG peut fournir.
  • Le manque de connaissances et d’expertise institutionnelles pour effectuer adéquatement l’analyse de localisation. Cela fait en sorte que l’intégrité des données et que la gestion des risques sont inadéquates, et peut mener à des litiges.

Aujourd’hui, les solutions et les données géospatiales novatrices changent les activités des services publics. Elles soutiennent l’évolution des fonctions d’ingénierie administratives pour qu’elles deviennent des chefs de file en matière d’optimisation du réseau en temps réel et de décisions de gestion des effectifs mobiles.

Korem s’est positionnée comme un conseiller stratégique de choix pour les services publics et les aide à optimiser leur utilisation de ces solutions technologiques. Korem est composée d’une équipe d’experts de l’industrie ayant plus de 25 ans d’expérience géospatiale qui comprend parfaitement votre entreprise et peut offrir des avantages substantiels aux entreprises à la recherche d’un moyen d’opérationnaliser l’information géographique.

Parlez à nos experts en services publics dès aujourd'hui!

Restez connecté!

Inscrivez-vous à notre infolettre :

CLAVARDEZ

Restez connecté!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir nos articles sur l’industrie géospatiale.