Retour

La transformation numérique de l’industrie du géospatial en 2020…et ce que cela signifie pour 2021

Joe Francica 

Directeur principal de la stratégie géospatiale

15 janvier 2021

La transformation numérique de l’industrie du géospatial en 2020…et ce que cela signifie pour 2021

La transformation numérique est une expression à la mode qui semble être surexploitée, surtout pendant la pandémie de la COVID-19. Les nouvelles débordent d’informations sur la façon dont le « numérique » a accéléré les changements technologiques alors que les entreprises et les organisations dépendent de la connectivité à distance pour leurs employés et leurs clients. Une nouvelle enquête menée à l’échelle mondiale par McKinsey auprès de cadres supérieurs a révélé que « les entreprises ont accéléré la numérisation de leurs interactions avec leurs clients et leur chaîne d’approvisionnement ainsi que de leurs activités internes de trois à quatre ans. En outre, la part de produits numériques dans leurs portefeuilles s’est accélérée de façon stupéfiante en sept ans. » Les industries comme les restaurants et le commerce de détail ont connu certaines difficultés. Des entreprises, qui autrefois étaient prospères, sont fermées ou en faillite, tandis que d’autres, qui s’étaient dotées d’une stratégie numérique ou qui en avaient rapidement mis une en œuvre, semblent avoir survécu et même prospéré.

Parallèlement, ceux d’entre nous qui œuvrent dans l’industrie de la technologie géospatiale et des données de localisation croient que notre secteur des TI offre des outils de résilience pendant cette période. La technologie géospatiale fournit aux entreprises et aux gouvernements les produits et services qui permettent de mettre en oeuvre une stratégie « axée sur le numérique » en fournissant, puis en analysant les données en temps réel et en développant des analyses prédictives de localisation. L’expertise géospatiale est aussi à l’avant-garde de la recherche des contacts tout en aidant les détaillants à cibler un public unique grâce à des données plus dynamiques des appareils. Les données de circulation pédestre, par exemple, nous ont donné un aperçu du comportement des piétons, comme les endroits et les moments où le mouvement des personnes ralentit près des principales destinations de magasinage et la façon dont cela a eu un impact sur l’économie des centres urbains, en particulier. Ces données nous ont également permis de constater la fuite des gens de la ville vers les banlieues, et comment les données sur la circulation pédestre reflètent cette dispersion de la population. Les prix de l’immobilier grimpent en flèche dans les régions rurales; les prix de l’énergie diminuent à mesure que diminuent les activités de conduite automobile, et nous pouvons visualiser ces changements plus facilement avec des cartes géographiques. Puis, il y a eu l’élection américaine de 2020, où les cartes géographiques créées par les médias racontaient l’histoire d’un électorat fracturé. Notre technologie est actuellement mise à l’essai alors que nous déployons des efforts pour soutenir les défis en matière de logistique de la distribution du vaccin contre la COVID-19 à une population mondiale.

Le logiciel géospatial est-il en transformation?

Nous devons cependant nous demander si notre industrie a été transformée pendant la pandémie? Vivons-nous des changements parce que nous avons également eu à nous adapter? La technologie géospatiale s’adapte-t-elle pour répondre aux besoins d’un marché en évolution? Le succès de certains secteurs, et l’échec d’autres s’explique-t-il par le fait que certains produits n’étaient pas commercialisables? Nos clients repensent-ils la façon dont ils achètent et utilisent la technologie géospatiale? Nous sommes parfois trop pris dans notre mode de pensée « géocentrique », mais nous faisons partie de l’économie numérique qui doit également évoluer.

L’évolution des situations économiques des acheteurs suggérerait une transition continue vers les solutions SaaS, qui est certainement en cours depuis plusieurs années. Les solutions SaaS permettent une souplesse qui s’adapte à l’évolution rapide de la réalité. Cela est clairement le résultat d’une pandémie qui a provoqué 10 ans de croissance du commerce électronique en seulement trois mois, selon un rapport publié par Shopify.

Maintenant, à quoi pouvons-nous nous attendre de la transformation géospatiale? Signifiera-t-elle la mort imminente du logiciel de cartographie de bureau? Les solutions locales, même si elles contraignent les entreprises à respecter des contrats de licence, pourraient tout de même être requises aux fins de sécurité. Alors que le travail à domicile se poursuit, nous constatons également une augmentation du cyberterrorisme et la nécessité de pare-feu plus efficaces. La technologie et les données géospatiales ne seront pas à l’abri des attaques de rançongiciel. Ainsi, les déploiements SIG en nuage deviennent également plus attrayants, puisqu’ils bénéficient de certifications de sécurité de niveau supérieur. Ces outils permettent d’accroître l’agilité dans un environnement informatique d’entreprise. Cependant, les environnements SIG en nuage à grande échelle comportent un certain nombre de défis et une certaine complexité, poussant les entreprises à explorer de nouveaux modèles tels que les services SIG gérés dans le nuage.

Les services de données géospatiales sont-ils également en transformation?

À quoi peut-on s’attendre quant au marché des données géospatiales? Les données sont des produits périssables. Je m’attends à voir une accélération des variations de DaaS (data as a service). Il doit devenir plus facile d’acheter des données en fonction d’un accord de licence plus souple, et nous remarquons que l’augmentation des API de données disponibles comme la météo et les points d’intérêt, par exemple, se poursuit. Comme mentionné plus tôt, l’information sur les capteurs, plus dynamique et en temps quasi réel, est attrayante parce qu’elle est plus exacte. De plus, avec l’abondance des données d’observation de la Terre (Earth Observation) et plus de satellites lancés, les heures de revisite et les options pour la résolution spatiale sélectionnée fournissent un autre ensemble de données précises et actualisées. Cependant, l’industrie de l’observation de la Terre évolue pour devenir plus qu’un simple entrepôt pour l’imagerie et se développe pour promouvoir ses services d’analyse et vendre des couches extraites, plus utiles, plus riches en fonctionnalités et d’autres données classifiées plutôt que simplement des pixels bruts.

Il convient également de noter la ruée vers l’expansion des services 5G, qui sont prêts à introduire un nouveau pipeline de données. J’ai noté précédemment que la 5G est intrinsèquement et inévitablement liée à la technologie géospatiale. La 5G n’est pas seulement un véhicule pour transmettre des données avec une certaine vitesse, mais représente un écosystème transformateur pour la connectivité. La technologie géospatiale est à la fine pointe et représente cette première ligne analytique pour comprendre le volume de données de capteurs basées sur l’emplacement.

Enfin, nous oublions parfois les problèmes liés à la confidentialité et à l’emplacement. Consultez l’annonce récente d’Apple et de Google qui demande aux développeurs de supprimer le logiciel de suivi X-Mode des applications, sans quoi ils ne pourront plus accéder au système d’exploitation de leur téléphone. Ces données, bien qu’elles soient extrêmement utiles, comme il a été mentionné ci-dessus, comporteront apparemment quelques protections qui pourraient bloquer certaines des analyses que fournissent les données mobiles.

Par conséquent, l’industrie du géospatial est également en pleine transformation numérique. Mais ne vous inquiétez pas. La géospatiale est considérée comme une technologie à « usage général ». Considérez-la comme un logiciel de traitement de texte. Plus précisément, essayez de vous en passer dans votre travail. De même, il s’agit parfois d’une technologie essentielle cachée qui est profondément intégrée aux systèmes d’entreprise et où les entreprises ne pourraient tout simplement pas exercer leurs activités sans applications de traitement de données géospatiales.

Imaginez simplement Uber sans cartes géographiques.

Restez connecté!

Inscrivez-vous à notre infolettre :

CLAVARDEZ

Restez connecté!

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir nos articles sur l’industrie géospatiale.